Le potentiel du tourisme d’affaires

page 6 Nicola  Bodin

Dire qu’Aix en Provence et ses contours constituent une destination touristique recherchée ne serait guère originale. La région provençale est connue mondialement. La cité de Mirabeau et de Mistral, pour reprendre un élément de langage des guides touristiques, voit son renom assuré par le festival d’art lyrique.

Nicolas Bodin, manager du Palais des Congrès

PHOTO : PHILIPPE LAURENSON

Plus discrètement, elle est une ville de plus en plus appréciée pour les évènements économiques. Elle figure désormais à la 13ème place du classement français des villes de congrès, classement mondial « Country & City rankings » établi par l’ICCA (International Congress & Convention Association). Le point fort de ce secteur de l’événementiel est constitué par les Rencontres économiques qui attirent des intervenants et un public de tous les continents. Il n’est donc pas étonnant de le voir toujours plus suivi par la presse spécialisée.

La question de l’essor du tourisme d’affaires est de savoir si la ville et son pays ont la capacité d’accueil pouvant répondre à des congrès attirant des visiteurs en grand nombre. On comprend mieux l’attachement de Lyon à conserver le mondial de la gastronomie qu’est le SIRHA avec son concours du Bocuse d’or (il vient de fermer ses portes) car les retombées pour la ville sont de l’ordre de 150 millions d’euros en 4 jours. Un touriste d’affaires dépense en moyenne 250 euros quotidiennement.

page 6 tourisme  aix

La capacité d’hébergement est de 3200 chambres (50 hôtels sans compter les résidences) avec un taux d’occupation de 66% (source office de tourisme). Elle s’est modernisée et son développement est resté mesuré (2670 chambres en 1993). Le marché de l’hôtellerie n’est pas saturé et permet des développements encore faut-il savoir élargir l’activité touristique professionnelle. Là réside l’enjeu des années à venir pour positionner la ville. Il est heureux de constater l’essor de l’offre dans les catégories 5 et 4 étoiles qui permettent d’élargir l’attractivité de la place aixoise.

Le secteur du tourisme d’affaires s’est réalisé à partir de 42 manifestations à participation internationale (enregistrées par l’Office en 2013). Il est à remarquer qu’il se structure autour des centres de recherche et des départements universitaires. Ils constituent un terreau pour concevoir de nouveaux événements économiques.